L’impact du facteur humain sur la performance des bâtiments multirésidentiels en bois

10 août 2020

Concevoir des bâtiments multirésidentiels dans une perspective éconergétique est une chose, obtenir les résultats escomptés en est une autre. En témoigne l’écart souvent observé entre la consommation réelle d’énergie d’un immeuble et celle initialement attendue. Un différentiel qui s’explique plus particulièrement par la difficulté à bien représenter le comportement des occupants lors d’une simulation énergétique.

Lien vers l’article