PhD RDC 63 – Le bois comme acteur central de la décarbonisation du secteur du bâtiment

Détails

Étudiant(e):
Aucun spécifié.

Direction:
André Potvin

Titre;
Aucun spécifié.

Co-Direction:
Aucune personne spécifiée.

Courriel:
Aucun spécifié.

Partenaire(s)

Seule l’application de l’effet multiplicateur dans le secteur de l’énergie (i.e. la réduction de la demande, l’augmentation de l’efficacité des systèmes et le recours aux énergies renouvelables) permettra à l’économie de répondre à l’urgence de la limitation de l’élévation de la température globale terrestre. Appliqué à l’énergie intrinsèque et au secteur du bâtiment en bois spécifiquement, cet effet multiplicateur prend un tout autre sens. Comme le bois est le seul matériau renouvelable disponible en volume, est-il pertinent de vouloir en réduire la quantité et optimiser les systèmes constructifs d’un point de vue carbone? Contrairement au système de construction en bois massif où il n’existe pas de limites à la production de la ressource et où la quantité de bois installée est avantageusement vue comme une grande séquestration de carbone, est-il avantageux de minimiser l’usage du bois ? Comment considérer dans une approche cycle de vie la nature organique donc non-permanente de cette séquestration ? Ce projet adoptera une approche macro à l’ensemble du secteur du bâtiment pour développer différents scénarios de la contribution probable et souhaitable de la filière bois face aux défis de la décarbonisation du secteur du bâtiment.