MSc PCI 9 – L’Optimisation d’assemblage de murs en ossature légère selon le concept du mur parfait pour un climat Canadien

Détails

Titre;
MSc, Sciences du bois, ULaval

Co-Direction:
Aucune personne spécifiée.

Partenaire(s)

Problématique
Au Québec, l’industrie de la construction en ossature légère est propulsée par un réseau de fournisseurs de plus de 60 industries en plus de représenter 95% du marché de la construction résidentielle. L’industrie de la construction résidentielle est, par contre, un secteur conservateur qui n’a pas assisté à beaucoup de changement innovant durant une grande période. La construction en bois, quoiqu’elle ait subi une renaissance avec les produits en bois massifs, est un des domaines qui tarde à se transformer. La modification de la composition d’un système constructif tel un mur, est un pari risqué pour un entrepreneur, car un changement dans la composition pour améliorer une caractéristique du système peut en influencer d’autres négativement. Un fait qui a donc motivé l’industrie de la construction à revoir sa façon de bâtir est la pollution engendrée par ce domaine. En effet, le bâtiment résidentiel est un secteur industriel des plus polluant émettant 11% des gaz à effet de serre selon des données de 2015.

L’objectif de la recherche
Optimiser le rendement énergétique d’un assemblage de mur en ossature légère possédant une enveloppe extérieure au système constructif.

Méthodologie
Les essais seront séparés en deux phases. Tout d’abord, les murs construits seront installés dans l’unité climatique en laboratoire. Celle-ci permet de simuler des conditions extérieures et intérieures de part et d’autre du mur. Ce dispositif jumelé à des instruments de mesure permettra de vérifier des caractéristiques du mur comme sa perméance à l’air, l’indice de transmission du son, sa résistance thermique ainsi que différents taux d’humidité dans l’assemblage. À la suite de l’obtention des résultats escomptés, l’assemblage du mur sera ensuite soumis à un test de compression afin d’en déterminer sa résistance. Cette méthodologie est un processus itératif qui vise à obtenir les meilleurs résultats possibles en faisant varier les matériaux utilisés ainsi que la composition des assemblages testés. L’impact du cycle de vie ainsi que les coûts de l’assemblage seront ensuite évalués à l’aide des données fournies par les fournisseurs et les logiciels appropriés.

Applications potentielles et retombées industrielles
Ce projet a pour but d’influencer les méthodes employées en industrie afin d’améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments résidentiels en proposant une méthode pour construire des murs qui offrent une meilleure performance énergétique en plus de tenir compte de son impact environnemental et des coûts reliés à sa mise en place.